Sapeur-pompier professionnel, l’engagement pour métier

Les sapeurs-pompiers portent secours à la population de l’Eure toutes les 12 minutes.

Le département de l’Eure compte aujourd’hui 281 sapeurs-pompiers professionnels.
Concours et sapeur-pompier professionnel

Pour être sapeur-pompier professionnel, cadre d’emploi de la fonction publique territorial, il faut réussir un des 3 concours.
Après délibération du jury, les candidats sont inscrits sur une liste d’aptitude valable 3 ans sur tout le territoire français. Les candidats doivent alors chercher un poste vacant correspondant au concours réussit.

 » Sapeur-pompier professionnel depuis 14 ans, je réalise chaque jour ma chance d’exercer mon rêve d’enfant. J’ai réussi le concours dans le nord de la France et y ai débuté. En 2006, j’ai muté dans l’Eure afin de suivre ma conjointe. Passionné d’escalade, je fais parti de l’équipe spécialisée sapeurs-pompiers d’intervention en milieu périlleux qui me permet ainsi de conjuguer mes deux passions.  « 
A- Concours au grade de sapeur-pompier non-officier (SPNO)
  • Conditions générales d’accès aux 2 concours :
    – Concours organisé par un SDIS
    – Etre de nationalité française
    – Etre en position régulière au regard du code du service national
    – Avoir un casier judiciaire N°2 ne comportant pas de mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions
    Jouir de ses droits civiques
    – Remplir les conditions d’aptitude médicale et physiques.

    Concours N° 1 Concours N°2
    Condition(s) particulière(s)
    – Être titulaire d’un titre ou diplôme homologué au niveau V (BEPC, brevet des collèges, …) – Être SPV et justifier de 3 années de service en cette qualité, ou de JSP, de volontaire civil de sécurité, de SPA ou militaire sapeur-pompier
    – Avoir acquis la formation initiale de SPV
    Nature des épreuves
    – Épreuves d’aptitude physiques
    – Épreuves écrites  de français et de mathématiques – Épreuves écrites de français et questionnaire de connaissance sapeur-pompier
    – Épreuve orale (entretien avec un jury)
 » J’ai été jeune sapeur-pompier, puis sapeur-pompier volontaire tout en poursuivant mes études de chimie. Dès mes 18 ans, j’ai tenté le concours de sapeur-pompier professionnel. J’ai échoué deux fois mais mes collègues m’ont soutenu et aidé à mieux me préparer. Et la troisième tentative a été la bonne. »
B- Concours au grade de sapeur-pompier officier (SPNO)
  • Conditions générales d’accès aux concours de lieutenant et de capitaine:
    – Concours organisé par le ministère de l’Intérieur
    – Etre de nationalité française
    – Etre en position régulière au regard du code du service national
    – Avoir un casier judiciaire N°2 ne comportant pas de mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions
    Jouir de ses droits civiques
    – Remplir les conditions d’aptitude médicale et physiques.

    Concours de lieutenant
    Concours de capitaine
    Condition(s) particulière(s)
    – Être titulaire d’un titre ou diplôme homologué au niveau III Être titulaire d’un titre ou diplôme homologué au niveau II
    Nature des épreuves
    – Épreuves d’aptitude physiques
    – Épreuves écrites  de français et de mathématiques
    – Épreuve orale (entretien avec un jury)