L’organisation territoriale

  • Les groupements territoriaux : Coordonner et harmoniser
    Au nombre de 3 (SEINE, ITON, RISLE), ils mettent en œuvre les directives départementales, coordonnent la préparation opérationnelle et contrôlent les centres qui leur sont rattachés.
    En matière de gestion, ce sont les intermédiaires entre la direction et les centres.
    Ils disposent pour cela de 2 services fonctionnels et d’une équipe d’officiers de sapeurs-pompiers et de personnels des filières administrative et technique.
    Les groupements gèrent l’astreinte de la chaîne de commandement sur leur territoire, en relation avec le CODIS.
  • Les centres d’incendie et de secours : “Les unités combattantes”
    Au nombre de 59, les centres d’incendie et de secours (CIS) sont plus ou moins importants suivant leur localisation et la sollicitation opérationnelle du secteur.
    Ils sont composés de 2 030 sapeurs-pompiers volontaires et de 214 sapeurs-pompiers professionnels.
    Les CIS sont alertés par le CTA en fonction de la disponibilité immédiate des personnels qualifiés et des matériels adaptés les plus prompts à se rendre sur le lieu de l’intervention.
    Leur activité annuelle varie de quelques dizaines à plus de sept mille sorties de secours.
Répartition territoriale des 59 centres d’incendie et de secours de l’Eure

Poursuivez votre lecture :

> Le conseil d’administration
> Les missions
> L’activité opérationnelle
> Le centre de traitement de l’alerte

> La direction
> Les chiffres-clés
> Avis de vacance – Recrutement